Office de Tourisme de l'île d'Yeu
Lumière & refuge en haute mer
Port-Joinville
Accueil  ›  Zoom sur  ›  Toutes les actual...  ›  Journées du Patri...

Patrimoine

Cette année encore, les 17 et 18 septembre, les Journées Européennes du Patrimoine vous donneront l'occasion de découvrir la variété du patrimoine historique et maritime islais. Vieux Château, Grand Phare, Musée de la Pêche,... vous attendront durant ces 2 jours pour des visites gratuites. Animées par le service patrimoine de la mairie, des visites à thèmes, imaginées pour l'occasion, vous amèneront à effectuer des balades tout simplement inédites...

 

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

Les sites à visiter

Le Vieux Château

Cette forteresse fut édifiée au XIVe siècle par Olivier de Clisson, pour assurer la défense des insulaires. Ce château a subit plusieurs invasions dont la plus longue fut anglaise (1355-1392). Au XVIIe siècle, l'évolution des techniques militaires entraîna le déclin de ce type de défense et mena à son démantèlement en 1699.
Samedi et dimanche : 11h-18h. 

Le Grand Phare

En raison de fréquents naufrages à la pointe du But, un premier phare vit le jour sur le site mégalithique de la "Petite Foule" en 1829. Détruit par les troupes d'occupation à la fin de la seconde guerre mondiale, il fut reconstruit en 1950 avec des lignes plus moder-nes. Haut de 41 m, il domine de 56 m la haute mer.
Samedi et dimanche : 10h-12h30 et 15h-18h. 

Le Musée de la Pêche et du Sauvetage en mer

Visite de l'Abri du Sauvetage en Mer (objets évoquant l'histoire du sauvetage en mer, le naufrage de l'Ymer...) et de l'Abri du Marin (exposition d'objets marins, maquettes de bateaux...).
Samedi et dimanche : 10h-12h30 et 15h-18h. 

Le Phare des Mariés

Construit en 1846, ce petit phare intérieur permettait de former avec les phares extérieurs, l'alignement d'entrée du port. Aujourd'hui désaffecté, il sert de QG au Club des plaisanciers.
Samedi et dimanche : 10h-12h30 et 15h-18h. 

L'église de Saint-Sauveur

Erigée au XIIe siècle, cette église est le plus ancien témoignage du passé historique et religieux de l’île.Les restaurations dont elle fut l’objet ont permis notamment la découverte de fresques médiévales.
Samedi et dimanche : visite libre (hors office : le dimanche à 9h). 

L'église Notre Dame du Port

Cette église fut construite sur les hauteurs de Port Joinville de 1827 à 1829 puis agrandie en 1887. Au plafond, sont suspendues 2 maquettes de frégate, ex-votos du XIXe siècle, rappelant la dévotion des marins à Notre Dame.
Samedi et dimanche : visite libre (hors offices : le samedi à 18h30 et le dimanche à 10h30).  

Le fort de Pierre Levée

Le fort actuel fut édifié de 1858 à 1866, au sommet d'une colline surmontée autrefois d'un haut menhir. Cette citadelle a donc pris le nom de Fort de Pierre Levée. A partir de 1871, elle servit tour à tour de caserne et de prison d'état. Le Maréchal Pétain y fut détenu de 1945 à 1951. Aujourd'hui, propriété de la Commune, elle héberge des associations dont la radio locale.
Samedi et dimanche : visite libre.  

La Chapelle Notre Dame du Calvaire

Cette chapelle fut édifiée au XIXe siècle sur les vestiges d'un calvaire érigé en 1712 par le Père de Montfort.
Samedi et dimanche : visite libre.  

La Chapelle Notre Dame de Bonne Nouvelle

Cette chapelle qui domine depuis 9 siècles le petit port de la Meule est, sans nul doute, l'un des plus anciens témoignages religieux encore présents sur l'île. Notre Dame de Bonne Nouvelle, protectrice des marins, fut l'objet d'une grande dévotion de la part des islais.
Samedi et dimanche : visite libre.  

La Chapelle Notre Dame de la Paix et la grotte St-Amand

Cette chapelle fut édifiée en 1944, en faveur de la paix. De l'autre côté de la route, la grotte dite de "Saint Amand" fut dégagée à la fin du XIXe siècle. Elle se trouve à l'emplacement d'un ancien monastère nommé sur les chroniques "Saint-Sauveur d'Oya".
Samedi et dimanche : visite libre. 

  

  

Visites à thèmes

La balade dont vous êtes le héros

Le hasard est le maître mot de ce jeu de piste qui vous mènera dans les rues et les chemins qui parcourent La Meule et ses environs. A travers diverses énigmes, vous avancerez peu à peu dans votre balade et découvrirez un patrimoine caché et parfois secret. Mais attention vous ne serez jamais le maître de votre destin, souvent d’autres forces interviendront pour vous détourner du bon chemin !
Samedi : 10h30 
Dimanche : 15h 
Sur inscription à l'Office de Tourisme. 

Le patrimoine historique et naturel de La Citadelle

Le fort de Pierre-Levée a connu de nombreuses modifications et usages depuis sa première édification en 1804 à l’emplacement de Ker Rousseau. L’évolution de la défense de l’île à travers le temps et l’épopée de la construction du fort actuel vous seront contées au fil de cette promenade bucolique. L’entreprise fut colossale, il fallut araser la colline, creuser de profonds fossés dans le roc, faire venir divers matériaux et ouvriers du continent afin de réaliser cette défense aujourd’hui dissimulée dans son écrin de verdure. La citadelle et son bois seront, lors de cette visite à deux voix, le prétexte pour marier histoire et nature.
Samedi : 15h 
Dimanche : 10h30 
Rendez-vous dans la clairière située devant le collège Notre Dame du Port. 

Un Islais tombé pour la France - Chronique d'un poilu ordinaire

Eté 1914, au mois de juin, Pierre Chaillou quitte son île pour s’embarquer comme matelot sur un dundée immatriculé aux Sables d’Olonne. Pendant l’hiver, il a navigué à la petite pêche. Comme la plupart des marins insulaires et nombre de leurs camarades de la côte vendéenne, il part pour la saison de pêche au thon. Sa fille Marie a 8 mois. Il ne la reverra que 18 mois plus tard, en décembre 1915. Ce sera leur unique rendez-vous. A Noël, il sera déjà reparti et ne reviendra pas. Entre temps, la déclaration de guerre, le 2 août 1914, sera venue bouleverser une vie tranquille et sans histoire. La guerre d’un « gars de l’Ile d’Yeu » retracée au fil d’un échange de correspondances et de documents conservés dans des archives familiales… Avec la participation de Jean-François HENRY qui évoquera le parcours aussi atypique qu’héroïque d’un autre combattant insulaire : Benjamin Chauviteau. 
Dimanche : 18h à la Bibliothèque Municipale du Ponant. 

› Retour à la liste