-A +A

Les saisons

La douceur océanique vous enveloppe en toute saison

Peut-on parler de micro climat à l’île d’Yeu ? Les gens d’ici vous diront que oui ! Une sensation de douceur océanique vous enveloppe en toute saison.

Une destination comme l’île d’Yeu a obligatoirement ses petites astuces à connaître. Certaines sont secrètes et à découvrir lors d’un séjour. Chut ! On ne vous dit pas tout.

 

C’est le moment de préparer ses valises

Pas besoin d’une valise bondée, quelle que soit la saison, car ici le climat varie mais reste toujours clément.

Au printemps, les premiers rayons de soleil viennent vous chatouiller le visage.

En été, place à la peau hâlée, mais attention à bien vous protéger car les UV du bord de mer sont élevés.

En automne et en hiver, vous appréciez, la tête au vent de suivre le ballet des vagues rugissant sur la côte rocheuse.

Le climat

Peut-on parler de micro climat à l’île d’Yeu ?

Les gens d’ici vous diront que oui ! Il suffit de porter son regard vers les petits jardinets clos et vous apercevrez sur les murets, la vigne en fleurs ou le raisin dodu, les arbres fruitiers regorgeant de fruits (pommes, pêches, figues,).

Tout pousse sur l’île. Le climat océanique y est pour quelque chose, ce climat qui allie des caractéristiques de douceur en toutes saisons et influencé par la proximité de l’Atlantique.

L’île d’Yeu encerclée par cet océan omniprésent, apporte des touches iodées tout au long de votre séjour.

La météo

Votre première impression sur l’île, c’est cette sensation de douceur océanique qui vous enveloppe en toute saison. Les températures moyennes fluctuent de 10 degrés en janvier à 23 degrés en juillet. La durée d’ensoleillement est de 2100 à 2300 heures par an.

Le mimosa des quatre saisons dégage ses senteurs poivrées, sucrées et apporte sa touche à l’assortiment de la palette de couleurs de l’île. Le vent fripon n’est pas qu’une parole de chanson, sur l’île d’Yeu, vous respirez… ce vent de mer toujours présent, aux odeurs d’embruns.

En hiver, le vent peut parfois déchainer les masses d’écume, un spectacle de toute beauté, offert gracieusement à tous ceux qui s’attardent sur l’île pendant quelques jours.