Les phares de l'île d'Yeu

Aux quatre coins de l'Île

L’île d’Yeu compte cinq feux maritimes, trois pour indiquer l’entrée du port et deux pour sécuriser la navigation à proximité des côtes.

Le Grand Phare ou phare de la Petite Foule

Vous trouverez le Grand Phare sur la route de l’aérodrome à Ker Gigou, au nord-ouest de l’île, à environ 3 km de Port-Joinville.

Malgré les nombreux naufrages et les demandes réitérées de la communauté maritime, ce n’est qu’en 1829, suite au naufrage d’une gabarre de la Marine Royale, que les pouvoirs publics ont mis en œuvre la construction d’un phare à huile de 29 m de haut sur l’emplacement d’un ensemble mégalithique dénommé Petite Foule.

L’intensité lumineuse produite par la combustion des huiles s’avérant insuffisante pour assurer une bonne visibilité, le Grand Phare a été doté d’un feu tournant électrique d’une portée supérieure en 1895.

Détruit en août 1944, il a été remplacé dès 1951 par un nouveau phare, aux lignes modernes afin de sécuriser la navigation au Sud de la Loire. Haut de 41 m, ce phare de 1ère catégorie domine de 56 m la haute mer et porte son éclat blanc jusqu’à 30 milles. Le phare est automatisé depuis 1980 et télé-contrôle le phare de la Pointe des Corbeaux.

La visite du Grand-Phare

Du haut du phare, vous aurez une vue d’ensemble du territoire de l'île d'Yeu. La visite guidée vous permettra d’appréhender l’évolution des paysages, grâce aux riches explications des guides du service Patrimoine de la commune.

Pour connaître les jours et horaires d'ouverture du Grand-Phare, téléchargez la brochure suivante :

Le phare des Corbeaux

Mis en service en 1868, Le phare des Corbeaux se trouve à l'extrémité sud-est de l'île sur la Pointe du même nom, à environ 7 km de Port-Joinville.

Il a été détruit par l'occupant à l'issue de la seconde guerre. Un nouveau phare, correspondant au phare actuel est construit dans les années cinquante selon une architecture Art Déco.

Sa hauteur est de 19,20 m. Son feu à éclats rouges tournants 15 secondes est éclairé par une lampe halogène de 650 W. Sa portée est de 18,5 milles (environ 34 km). Il est automatisé et télécontrôlé depuis le grand phare de l’île d’Yeu.

Le conseil de l'Office de Tourisme :
La meilleure façon de découvrir la Pointe des Corbeaux, son petit phare et ses cabanons bordant sa plage, parcourez le petit sentier de randonnée : le sente du Kreuzland. 
Cette promenade de 8.50 km (2h10) vous fera appréhender les deux principaux faciès littoraux de l’île. 
Topoguides de randonnée en vente à la boutique de l'Office de Tourisme (à partir 0.50 €).

Les phares du port

Le phare de la jetée Nord-Ouest (sur le brise-lames) fut construit par les Fonderies Bauquin Frères à Nantes sur les plans de l'ingénieur Dingler. Le feu à occultation (toutes les 4 secondes, secteurs blanc et rouge) est abritée d'une tourelle octogonale métallique posé sur un abri blanc en béton. Depuis 1932, il dispose d'un feu à 3 occultations (toutes les 15 secondes, secteurs blanc et vert).

Le Phare des Mariés fut construit au XIXème siècle selon les plans de l'ingénieur Decharme. Le feu fixe blanc repose sur une tourelle carrée avec corps de logis en maçonnerie de 12 m de hauteur. Aujourd'hui désaffecté, il est occupé par l'association du Club des Plaisanciers. Il ouvre ses portes chaque année à l'occasion des Journées du Patrimoine.

Feu du Grand Quai (aujourd'hui quai du Canada), situé sur l'extrémité de la jetée à droite de l'entrée de l'arrière port, fut construit selon les plans de l'ingénieur Plantier. Le feu fixe vert repose sur une tourelle cylindrique en maçonnerie de 5,35m de hauteur.

Le conseil de l'Office de Tourisme :
Découvrez l'ensemble des phares de Port-Joinville en téléchargeant le circuit découverte :